Archives de Tag: véritable histoire

et si le Gnome était une poupée maléfique ?

Coucou les petits chatons  ❤

Ce mardi, nous avons eu une petit cadeau dans nos jeux : le Gnome dans sa vitrine

wp-1479325777778.jpg

Après avoir débloqué cet item, vous avez ce petit dialogue avec Homer et Marge :

wp-1480460255027.jpg

Le dialogue est un peu creepy quand on y pense, regardez cette pauvre Maggie comme elle a l’air effrayée (pauvre choupette, ça me donne envie de la prendre dans mes bras pour la protéger ❤ ) Ensuite, le gnome, il a une tête méchante, et du coup, je me demande si ce ne serait pas une poupée diabolique ^^ après tout, on l’a mis dans une vitrine, comme si on voulait s’en protéger….

Cette poupée apparaitra dans l’épisode de dimanche prochain « The nightmare after Krustmas ». Le titre est une référence évidente au film « the nightmare before Christmas », de Tim Burton, plus connu en français sous le titre « l’étrange Noel de Monsieur Jack ».
Dans cette épisode, Maggie sera hantée par un jouet de Noel effrayant, qui n’est autre que notre Gnome.

La thématique des poupées maléfiques a largement été exploitée dans les films d’horreur. Le plus connu étant Chucky, mais on peut aussi citer Annabelle.
Ces deux films sont tirés d’histoires vraies. Le cas Annabelle est tiré des dossiers Warren. Ed et Lorraine Warren sont un couple spécialisé dans l’étude du paranormal, et la poupée Annabelle a été l’un des nombreux cas qu’ils ont étudié au cours de leur carrière. Pour la petite histoire, en 1970, Donna, une jeune femme de 24 ans, reçut en cadeau une ancienne poupée Ann Raggedy, qu’elle posa dans sa chambre sans y prêter davantage attention. Au fil des jours, elle s’aperçut que la poupée bougeait, elle changeait de place, de position, sans intervention humaine. Donna et sa colocataire prirent peur, et demandèrent de l’aide à une medium qui leur affirma que l’esprit d’une jeune fille de 7 ans, Annabelle Higgins, morte à l’emplacement où fut construit leur immeuble, habitait l’esprit de la poupée et que tout ce qu’elle voulait, c’était être aimée. Donna et son amie furent touchées par l’histoire, et adoptèrent définitivement la poupée. Un jour, un de leurs amis, Lou, passa la nuit dans leur appartement. Lou était sceptique vis à vis d’Annabelle, il pensait que les filles auraient mieux fait de s’en débarrasser. La nuit suivante, Lou se réveilla en sueur, Annabelle était à califourchon sur son torse et essayait littéralement de l’étrangler. C’est à ce moment là que les Warren eurent vent de l’affaire. Ils invitèrent un prêtre à venir exorciser la poupée, puis, ils emmenèrent la poupée chez eux pour l’étudier. Par la suite, le couple a été témoin de nombreuses scènes étranges, la poupée semblait toujours habitée par l’esprit démoniaque et tentait de faire du mal au couple Warren, qui convoquèrent un second prêtre exorciste. Suite à cela, ils enfermèrent Annabelle dans une vitrine en verre fermée à double tour, avec un crucifix et une note indiquant de ne surtout pas la toucher. Aujourd’hui, la poupée est exposée au Musée de l’occulte, construit dans l’ancien bureau d’Ed Warren, où les visiteurs du monde entier peuvent aller la voir. Annabelle depuis, n’a pas bougé de sa boîte, mais pour la petite histoire, un jour, un visiteur eu l’idée saugrenue de taper sur la vitrine de la poupée, et, hasard ou pas, il fut malheureusement victime d’un accident de moto mortel en rentrant chez lui le soir même. Donc un conseil, si vous visitez le musée de l’occulte, méfiez vous d’Annabelle et ne touchez à rien  😉

Voici quelques photos de la véritable Annabelle, dans son musée (la première photo représente la poupée dans les bras de Lorraine Warren)

Une autre poupée maléfique très connue est Chucky, et c’est certainement la plus célèbre d’entre toutes. Mais ce que l’on sait moins, c’est que Chucky a été inspiré de la poupée Robert dont voici l’histoire 😉

En 1906, le jeune Robert Eugène Otto se vit offrir une poupée, confectionnée par sa nounou. La jeune femme, pratiquait les rites vaudous et la magie noire, et on raconte qu’elle jeta un sort à la poupée avant de l’offrir au garçonnet, afin de se venger des parents de l’enfant qui la maltraitaient et se montraient durs avec elle. Le jeune garçon s’attacha très vite à sa nouvelle poupée, à qui il donna son prénom,  Robert. Il se mit à l’emporter partout avec lui, même à table, où la poupée avait sa chaise et une assiette devant elle à chaque repas, et la nuit, elle dormait près de lui.  Puis, par la suite, des phénomènes étranges se produisirent. Tout d’abord, un jour, le petit Robert décida qu’il ne fallait plus l’appeler par son prénom, car c’était celui de sa poupée, et que désormais, il fallait l’appeler Eugene. Les parents acceptèrent, croyant à une lubie de leur fils, mais les évènements étranges ne s’arrêtèrent pas là. Par la suite, des objets se mirent à bouger dans la maison, les parents sermonnèrent leur fils, mais celui-ci leur répondit « ce n’est pas moi, c’est Robert ». Puis les choses s’amplifièrent, la poupée se mit à parler et à se déplacer, parfois, le jeune garçon se tenait dans un coin de sa chambre, regardant sa poupée avec des grands yeux effrayés. Une fois, les parents remarquèrent même que le visage de la poupée Robert changeait parfois d’expression. Un jour, après que la poupée eut retourné toute la chambre d’Eugène, les parents décidèrent d’enfermer la maudite poupée au grenier, où elle resta de nombreuses années. Le temps passa, Eugène devint artiste peintre, se maria, et il hérita de la maison au décès de ses parents. il retrouva sa poupée chérie au grenier, et il décida de l’installer confortablement dans une des pièces de la maison. Sa femme, Anne, fut très étonnée par l’étrange manie de son mari et son attirance pour cette poupée dont il ne lui avait jamais parlé. Petit à petit, le comportement d’Eugène se mit à changer, il exigeait d’avoir la poupée près de lui pour peindre et son humeur variait, il pouvait brutalement devenir violent et agressif, et à chaque fois, il donnait la même réponse : ce n’est pas moi, c’est Robert. Les amis du couple furent témoin des changements d’expression sur le visage de la poupée, Robert était capable de lancer des regards particulièrement méchants. Les choses sont allées crescendo, Eugène se remit à dormir avec sa poupée, jusqu’à sa mort en 1974. Sa femme Anne, vendit la maison. La fille des nouveaux propriétaires retrouva la poupée, et la famille fut victime de phénomènes étranges. La fillette se réveillait souvent en pleur et en sueur, et elle affirma que la poupée avait essayé de l’attaquer à plusieurs reprises. C’est là que ses parents décidèrent de se débarrasser de la poupée en l’offrant au au musée de Key West Martello, qui rassemblait les tableaux d’Eugène Otto. Aujourd’hui, la poupée Robert est toujours visible dans ce musée. La légende raconte que certains visiteurs la voient cligner des yeux, qu’il faut se montrer très poli envers la poupée, et qui si on souhaite la photographier, il faut lui demander la permission sous peine de se voir jeter un sort. la salle d’exposition de la poupée Robert est d’ailleurs tapissée de nombreuses lettres d’excuses de visiteurs ayant eu quelques mésaventures après leur passage au musée, et qui souhaitent voir la malédiction levée. Quant à l’ancienne maison d’Eugène, elle est devenue un Bed and Breakfast, mais certains visiteurs ont rapporté être témoins de portes claquent et d’une ambiance oppressante. On dit que la maison est hantée.

Voici quelques photos de la poupée Robert :

Voilà mes chatounets, je dois vous avouer que je suis passionnée par ce genre d’histoire, alors cela m’a fait plaisir de partager un peu mes connaissances avec vous 😉 et maintenant que vous connaissez les histoires de ces deux poupées démoniaques, pensez vous que le gnome de Maggie (qui a l’air de lui faire peur à notre pauvre chérie  ❤ ) est une poupée maléfique ? et si oui, pensez vous qu’il soit plus proche d’Annabelle ou de Robert ? les débats sont ouverts 😉

Je vous souhaite à tous une belle journée  ❤
gros bisous à tous  ❤
Votre maman chat  ❤  xoxox
https://www.facebook.com/groups/simpsonentreamislejeu/