Archives de Tag: food for thought

Le coin des créatifs, édition Who shot M. Burns

Coucou mes adorables chatons  ❤

Nous sommes dimanche, et c’est le jour de notre rendez-vous ❤

Avant de commencer ce coin des créatifs, toute l’équipe de Simpson Entre Amis se joint à moi pour souhaiter une très bonne fête à toutes les mamans  ❤

mother day index

Le thème de la semaine était la mini-maj Who shot M. Burns.

Admirons tout de suite les créations de nos lecteurs 😉

AleksandrK
received_10211820926934657.png

Maman Chat
Screenshot_20180527-022042.png

Un grand merci aux gentils participants  ❤

Pour la semaine prochaine, nous serons sur un coin des créatifs, qui portera cette fois sur un thème libre, car nous serons le premier dimanche du mois  😀
Vous pouvez m’envoyer vos screens à mon adresse, lamamanchatdespringfield@yahoo.fr en précisant sous quel nom vous souhaitez être publié 😉

On passe à la Marilyn Touch ^^
Aujourd’hui nous allons redécouvrir un grand classique de UB40 « food for thought »
Cette chanson inoubliable par sa partition au saxophone pourrait vous sembler à première écoute, si vous ne parlez pas anglais et ne comprenez pas les paroles, une chanson plutôt entrainante. Et pourtant….. « Food for thought » est plutôt une chanson engagée et triste, qui traite de la famine dans le Tiers Monde et de la volonté des politiques à ne rien faire et à entretenir cette situation de désespoir. Le texte fait référence à une Madonne d’ivoire (Ivory Madonna), mais qui peut elle être ? le groupe a très peu communiqué sur les paroles, estimant que le texte parlait de lui-même, mais deux explications semblent plausibles : la première, c’est que cette Madonne d’ivoire est une femme noire, marchant dans la terre aride, cherchant désespérément  de la nourriture pour son fils (barren is her bosom, empty as her eyes, stérile est son sein, aussi vide que ses yeux). La poussière la recouvre, la rendant blanche (Ivory Madonna, dying in the dust, Madonne d’Ivoire, mourant dans la poussière). La seconde explication, serait une critique des religions. Le texte fait référence à Noel (hear the bells are ringing, christmas on it’s way, écoute les cloches sonner, Noël arrive) et à ses fastes (eat an drink rejoicing, mangez et buvez en vous réjouissant), et met en opposition la surconsommation occidentale pendant les fêtes pendant que le Tiers Monde crève de faim et de soif. A mon avis, les deux explications sont justes et complémentaires, le texte étant suffisamment ouvert pour que les deux théories prennent place.
je vous avais dit aussi que la chanson était une critique ouverte envers les politiques, et on la retrouve dans ces paroles : politicians argue, sharpening their knives, drawing their bargains, trading baby lives (les politiciens s’affrontent, aiguisant leurs couteaux, dessinant leurs affaires en négociant la vie des bébés).
cette chanson est toujours d’actualité et continue à passer en radio et en discothèque, faisant danser les foules, ce qui est assez ironique quand on comprend la teneur du texte… UB40 a toujours était un groupe engagé, aussi bien sur le front de la lutte sociale que la lutte contre les discriminations et les inégalités. D’ailleurs saviez vous pourquoi le groupe s’appelle UB40 ? et bien tout simplement car le formulaire UB40 est, ou plutôt était, le nom du formulaire à remplir pour s’inscrire en tant que demandeur d’emploi.
Voilà, j’espère que ce passage culturel vous aura intéressé, et que la prochaine fois que vous entendrez « Food for thought », vous aurez une pensée pour la Madonne d’Ivoire.

Bonne écoute à tous, et bon dimanche, sous vos applaudissements  ❤
Gros bisous de votre maman chat  ❤  xoxox