Archives de Catégorie: Quand la réalité inspire la fiction

Une histoire de landau

Coucou mes jolis chatons  ❤

Aujourd’hui, j’ai eu envie de vous parler d’un item particulier, que l’on peut fabriquer grâce au crafting : le landau.

Je ne sais pas pour vous, mais moi, quand j’ai vu ce landau, cela a tout de suite fait tilt dans ma tête ^^ ce landau, je le connais, je l’ai déjà vu, et immédiatement, j’ai fait le rapprochement : c’est le fameux landau que l’on voit dans le Cuirassé Potemkine, et qui descend lentement les escaliers

Collage 2017-04-21 06_11_13

Les Simpson font souvent référence au cinéma dans la série (la liste des clins d’oeil à l’univers du cinéma est très longue), et il fallait bien qu’une des scènes cinématographiques les plus connues soit un jour reproduite 😉

Le Cuirassé Potemkine est un film russe muet, réalisé par Sergueï Eisenstein, sorti en 1925 (oui le film a 92 ans, c’est fou). Il est basé sur un fait historique, la mutinerie du cuirassé Potemkine, qui eut lieu dans le port d’Odessa en 1905. Le film fut longtemps controversé, accusé de diffuser de la propagande bolchevique, et fut longtemps interdit en salles dans de très nombreux pays (sa première diffusion en France ne fut autorisée qu’en 1953). Il faudra attendre 1958 et l’Exposition Universelle de Bruxelles, pour que le film soit reconnu à sa juste valeur comme meilleur film de tous les temps par 117 critiques internationaux. Le film est désormais inscrit dans l’histoire du cinéma.

La scène la plus connue du film est sans conteste la scène des escaliers d’Odessa (également appelée le Primorsky ou l’escalier du Potemkine). Dans cette séquence, on voit les soldats du Tsar tirer sur la foule qui s’enfuit à travers les escaliers. Dans cette séquence, on voit des civils fuir, certains tombent sous les balles des soldats. Une mère sera touchée en plein ventre, elle s’écroule, dans sa chute, elle bouscule son landau dans lequel son petit bébé dort pacifiquement, et ensuite, on voit le landau dévaler les escaliers, avec le bébé dedans. Le contraste intéressant est la violence de la scène, avec la panique des gens qui fuient, et le calme de ce bébé, qui continue à dormir tandis que son landau poursuit sa chute dans les escaliers. Le landau semble être filmé au ralenti, on a l’impression que le temps va se figer, et toute l’intensité de la scène est focalisée sur ce petit bébé paisible, qui dort au milieu de la tragédie des hommes. Tout le génie de cette scène repose sur la technique du réalisateur, qui a filmé en traveling plongeant, une prise de vue originale pour l’époque, car il faut bien se rappeler que le film date de 1925, et que le cinéma commençait juste à se développer 😉
Il est à noter que dans la réalité (puisque le film est basé sur un fait historique), cette scène n’a jamais existé, elle a été voulue par le réalisateur pour rajouter un aspect dramatique au film.

Qui dit scène célèbre dit hommages et parodies, et c’est certainement la scène la plus reprise dans l’histoire du cinéma. on peut revoir une scène identique dans Les Incorruptibles, de Brian de Palma. On peut aussi la voir dans Guerre et Amour, de Woody Allen, dans Brazil de Terry Gillian, mais aussi dans la Cité de la Peur, le film des Nuls, dans Y-a-t-il un flic pour sauver Hollywood de David Zucker, dans Nous nous sommes tant aimés d’Ettore Scola, et bien sûr, les Simpson l’ont repris aussi dans un Horror Show (saison 12, épisode 1).

Voici maintenant la scène originale tirée du film Le Cuirassé Potemkine. Si vous n’avez jamais vu le film, sachez qu’il est disponible sur YouTube 😉

et voici maintenant la version Simpson 😉 dans cette séquence, Homer, qui est devenu un fantôme car il est mort suite à l’ingestion d’un brocolis, doit faire une bonne action pour pouvoir rentrer au paradis. Il sauvera par hasard le bébé dans le landau 😉

Voilà, c’était la séquence culturelle du jour. J’espère que vous avez aimé cet article autant que j’ai aimé l’écrire. Comme vous le savez, le cinéma classique est ma grande passion, alors cela m’a fait plaisir de parler du film  ❤
je vous souhaite à tous une très belle journée, je vous embrasse bien fort mmwwaahhh ❤
Votre maman chat  ❤  xoxox
https://www.facebook.com/groups/simpsonentreamislejeu/

 

 

Histoires de triffides

Coucou mes petits chatons ❤

Parfois, dans notre jeu, on trouve des missions qui nous interpellent, de par leur formulation.

C’est le cas des Triffides, que nous pouvons planter à la ferme de Clétus. La mission est intrigante, car elle nous promet en récompense la fin de l’humanité, et nombre d’entre nous, quand nous étions jeunes joueurs débutants, ont eu peur de perdre notre ville en activant cette récolte.

wp-1484713449203.jpg

Mais que se cache-t-il derrière cette menace ? Pourquoi nous promet-on la fin de l’humanité ?

Les fameuses Triffides ont fait leur apparition en 1951, dans un roman de science-fiction écrit et publié par l’écrivain britannique John Wyndham sous le titre « The day of the Triffids » (en français « le jour des Triffides », mais le roman fut aussi publié dans sa première édition sous le titre « la révolte des Triffides ».)

wp-1484713062384.jpg

Dans ce roman, nous suivons les aventures de William Masen, un biologiste, qui se réveille un matin sur un lit d’hôpital et qui apprend que l’humanité toute entière est envahie par les vilaines Triffides.

Mais que sont ces méchantes Triffides ?

Les Triffides sont des plantes génétiquement modifiées très invasives (ça ne m’étonne pas qu’on en trouve chez Cletus lol). Lorsqu’elles arrivent à maturité, elles quittent leurs racines et peuvent se déplacer avec leurs petits pieds végétaux à la même vitesse qu’un être humain. Elles sont carnivores, et se nourrissent principalement d’insectes…. et de chair humaine ^^ Elles sont capables de repérer les bruits et les mouvements, et elles communiquent entre elles en émettant de petits cliquetis. Quand elles repèrent une proie humaine, elles déploient un aiguillon empoisonné qu’elles claquent dans les yeux de leur victime. Honnêtement, je n’aimerais pas en rencontrer une au coin de la rue 😉

Je ne vais pas vous spoiler le roman, si vous avez envie de savoir sir la Terre survivra à l’invasion des Triffides ou si ce sera la fin de l’humanité, je vous invite à lire le livre 😉

En 1962, le roman fut porté à l’écran sous la houlette du réalisateur Steve Sekely, avec dans les rôles principaux Howard Keel, Nicole Maurey et Janette Scott.

Le film improvise un peu par rapport au roman,le personnage principal n’est plus biologiste, il est devenu marin, mais bon,c’est Hollywood 😉
Voici la bande-annonce pour vous faire une idée du film :

Et pour la petite anecdote finale, les Triffides sont également citées dans le film The Rocky Horror Picture Show. Dans la chanson d’introduction, qui fait référence aux anciens films hollywoodiens, on retrouve un couplet dédié aux triffides :
« and i really got hot,
when i saw Janette Scott
fight a triffid
that spits poison and kills »

voilà mes petits chatons, j’espère ne pas vous avoir donné trop de cauchemars avec mes histoires de triffides lol Etes vous prêts à planter des triffides ? vous en sentez vous le courage ?
bon et pour les petits nouveaux qui débutent le jeu, je vous rassure, vous pouvez planter des Triffides en toute sérénité, vous ne perdrez pas votre ville, vous gagnerez juste 200xp 😉
la mission existe depuis le lancement du jeu en 2012.

il me reste maintenant à vous souhaiter à tous de bonnes plantations de triffides, je vous embrasse bien fort ❤
Votre maman chat  ❤  xoxox
https://www.facebook.com/groups/simpsonentreamislejeu/

je prends ou je zappe : Rex Banner et le restaurant Nighthawk

Coucou mes petits chatons  ❤

je continue sur ma lancée avec les je prends ou je zappe spécial items du 4 juillet. Cette fois-ci, nous allons analyser le restaurant Nighthawk, qui débloque le personnage de Rex Banner 🙂

wp-1467492324201.jpg

item : Rex Banner + restaurant Nighthawk
dimensions : 4×7
coût : 90 donuts

Pour :

  • le bâtiment est sublime, et il est inspiré d’un tableau très célèbre (voir le point culture en fin d’article)
  • rapporte un loyer de 500 $ et 45xp toutes les 24h
  • Rex Banner est un perso premium, et il arrive avec une questline
  • c’est un combo perso/bâtiment, et c’est d’un très bon rapport qualité/prix
  • améliore votre évaluation Gloutonnerie au conformomètre

Contre :

  • personnage muet

Mon opinion personnelle :

C’est un combo que j’ai pris il y a deux ans, et je ne le regrette absolument pas. Je trouve que 90 donuts est un prix très raisonnable. Le bâtiment est juste magnifique, c’est la reproduction parfaite du tableau d’Edward Hopper, et on peut le placer facilement dans la ville, les dimensions sont idéales. Je le recommande chaudement, c’est un bon investissement 🙂

Point culturel :

le personnage de Rex Banner et le restaurant Nighthawk ont chacun leur référence culturelle. Je vais commencer par le restaurant 😉

Le restaurant est très largement inspiré du tableau Nighthawks d’Edward Hopper, peint en 1942. J’aime beaucoup cette oeuvre, au réalisme très saisissant. Elle est actuellement visible à l’Institut d’Art de Chicago. Je vous laisse apprécier l’œuvre originale :

nighthawks

On trouve à deux reprises la référence à ce tableau dans les Simpson. Une première fois lors de l’épisode « un amour de grand père » (saison 2, épisode 17). A un moment Grand Père Simpson  cherche un endroit pour réfléchir, et on le voit assis dans un dinner, exactement comme sur le peinture

grand pere nighthawks

et une autre fois dans l’épisode « Homer le baron de la bière » (saison 8, épisode 18), avec les policiers Lou et Eddie

lou eddie nighthawks

à savoir que ce tableau est régulièrement parodié par divers artistes, on en trouve même une version avec Marilyn Monroe et une version Lego 😉

La deuxième référence culturelle est le personnage de Rex Banner. Il apparait dans l’épisode « Homer le baron de la bière ». Cet épisode traite de la prohibition de la bière à Springfield, et c’est dans celui-ci que le personnage de Rex Banner fait son apparition en tant que policier inflexible et incorruptible.
Inflexible, incorruptible, prohibition, ça ne vous fait pas penser à quelque chose ? et bien oui, le personnage de Rex Banner est tout simplement inspiré du détective Elliott Ness, rendu célèbre pour avoir traqué Al Capone à l’époque de la prohibition 😉

Voici une photo du vrai Eliott Ness
eliott ness.jpg

et c’est là dessus que je referme cet article, en espérant qu’il vous ait plu 😉 et au fait, concernant le combo Nighthawks/Rex Banner, vous prenez ou vous zappez ? n’oubliez pas de me le dire 😉

Gros bisous ❤
https://www.facebook.com/groups/simpsonentreamislejeu/

Quand la réalité inspire la fiction : le monsieur qui dit oui

Coucou mes petits chatons d’amour  ❤

Durant la maj Casino, j’avais inaugurée une nouvelle rubrique intitulée « quand la réalité inspire la fiction », afin de vous présenter les personnalités réelles qui ont inspirées certains personnages des Simpson.

Il est temps aujourd’hui d’ouvrir une nouvelle page, et d’aborder un nouveau personnage : le Monsieur qui dit oui

13342368_10206620227240415_1674929735_n

Le monsieur qui dit oui est un personnage qui était offert à Noel 2013 avec les prix communautaires, et qui est revenu par la suite pour un coût de 100 donuts.

Mais qui est-il vraiment ? dans la série, le monsieur qui dit oui est une sorte d’employé polyvalent, on le voit souvent travailler chez Costington, mais on l’a vu aussi en vendeur de glace, policier, et même en juré lors d’un procès. C’est un personnage qui se caractérise par sa célèbre phrase « Eeeh-Y-e-e-e-es ?« . Il apparait dans un bon nombre d’épisodes. une vidéo sur YouTube reprend ses diverses apparitions, je vous la joins un peu plus bas 😉

Mais ce que peu d’entre vous savent, c’est que le Monsieur qui dit oui existe vraiment 😀 il s’agit en fait de l’acteur Frank Nelson, dont nous découvrons le visage ci-dessous 😉

Frank-Nelson1 Yes_Guy

avouez tout de même que la ressemblance est très frappante 😉 et pour cause, le personnage a été créé en hommage à l’acteur et à ses multiples apparitions dans le Jack Benny Program, où il débutait toujours ses sketches par un retentissant « Eeeh-Y-e-e-e-es ? »

Frank Nelson est né le 6 mai 1911 à Colorado Springs et est décédé le 12 septembre 1986, à l’âge de 75 ans des suites d’un cancer. Il débuta sa carrière à la radio en 1926, où il interprétait des petites saynètes comiques. En 1929, il déménage à Hollywood, où il rencontre Jack Benny. Ils firent ensemble des sketches radiophoniques, puis, durant les décennies 1940 et 1950, Jack Benny crée son show télévisé et Frank Nelson apparait dans nombre de séquences, où il était toujours reconnaissable grâce à sa fameuse phrase d’accroche 🙂 Eeeh-Y-e-e-e-es ^^
Plus tard, il a joué dans la très populaire sitcom I love Lucy (une série très peu connue en France mais une vraie référence aux USA, cette série popularisa l’actrice Lucille Ball), sitcom où il finit par devenir un personnage récurrent, puis il fit une apparition dans la Famille Addams (la série des années 60), et dans les années 70, il a joué dans la série Sanford and Son (série inédite en France). Dans les années 80, il fit un caméo dans le Saturday Night Live, et fut doubleur dans la série d’animation Garfield.

maintenant, je vous invite à écouter les plus beaux Eeeh-Y-e-e-e-es ? de Frank Nelson, dans le Jack Benny Program

et pour comparer, je vous présente maintenant une compilation des différentes apparitions du Monsieur qui dit Oui dans la série Les Simpson

Voilà mes petits chatons, j’espère que cet article vous aura intéressé et vous permettra d’en savoir davantage sur le Monsieur qui dit oui, et ce grand acteur qu’est Frank Nelson.
Si vous souhaitez en connaître un peu plus sur le monsieur qui dit oui dans le jeu, ses missions,ainsi que quelques anecdotes,  je vous invite à consulter le wikia de mon ami Davy en cliquant sur ce lien  monsieur qui dit oui

bonne journée à tous, et si vous souhaitez prolonger la discussion, voici notre super groupe facebook https://www.facebook.com/groups/simpsonentreamislejeu/

gros bisous, votre maman chat qui vous aime  ❤