Archives de Catégorie: Burns critique

Burns Critique : Fatzcarraldo

Bonne soirée à chacun et à chacune d’entre vous!

Dimanche dernier était diffusé l’épisode ‘Fatzcarraldo’. Envie d’en savoir plus? Cet article est pour vous!

Je dois vous écrire que quelques petits changements ont été réalisés afin de rendre votre expérience de lecture plus facile (avant-épisode+ fiche technique).

Lors de l’un de mes furetages sur Internet, j’ai remarqué que le concept ‘Burns Critique’ avait été repris! Ravi que cela puisse plaire à ces gens et que ce site soit si connu!

FICHE TECHNIQUE:

  • Saison 28
  • Épisode 14 (610e de la série)
  • Écrit par Michael Price et dirigé par Mark Kirkland

AVANT-ÉPISODE:

  • Introduction: Sous le ciel fascinant et rêveur des Simpson, deux athlètes apparaissent et s’embrassent pour la fête de la Saint-Valentin.
  • Tableau noir: Bart écrit: If we’re so good at predicting how come my dad bet on Atlanta, ce qui, en français, signifie: Si nous sommes si bons que cela pour prédire l’avenir, comment mon père a-t-il parié sur l’Atlanta?
  • Blague du canapé: Les Simpson arrivent dans le salon, mais Maggie est manquante. Marge ouvre donc le coffre-fort caché derrière la toile de bateau et prend Maggie. À noter que l’on peut voir des lingots d’or!

DESCRIPTION: 

Ce 14e épisode de la 28e saison débuta par une partie de dominos à la centrale nucléaire de Springfield. Homer et ses amis faisaient un domino de pizzas à l’intérieur de l’usine. Lorsque Monty (eh oui, encore moi!) vit cela, il n’en crut pas ses yeux! Et, à la surprise générale, il trouva que c’était une bonne idée. Il renvoya donc, pour le restant de la journée, les employer…pour les ‘féliciter’.

Homer rentra chez lui, très content du congé. Mais, sa bonne humeur fut de courte durée, car il tomba nez-à-nez avec Patty et Selma. Elles animeraient un gala, et comble de malheur, les Simpson étaient invités! Le soir même, Homer assista à l’ennuyeux gala.

Ennuyé et frustré, Homer s’éclipsa au Krusty Burger. Ce qu’il avait faim! Dans le restaurant fast food, il commanda l’hamburger qui faisait ls renommée du restaurant. Il fut surpris d’apprendre que tous les établissements de malbouffe de la ville avaient viré santé!

Paniqué, il fit le tour de Springfield pour trouver un restaurant ne vendant, ne serait-ce, qu’un beigne! Malheureusement pour lui, même le ‘Taco Bell’ s’était transformé en ‘Tofu Bell’! Aux frontières de la ville, Homer aperçut une sorte de remorque, un restaurant mobile. Par veine, on y vendait des hot-dogs au chili! Ravi, Homer alla y commander un petit quelque chose pendant plusieurs jours, si bien que le Krusty Burger n’avait plus de clients.

Pendant ce temps, à l’école primaire de Springfield, Lisa et quelques fortes têtes eurent une émission de radio. Elle fut de très courte durée, et ce pour trois raison:

  1. la concurrence
  2. les moqueries de Jimbo & cie.
  3. Willie a besoin de sa cabane!…(l’émission se tenait dans la cabane du célèbre jardiner écossais)

En commandant un autre hot-dog, Homer se rappela soudainement l’identité du serveur. Dans son enfance, ses parantes (à Homer) le laissaient régulièrement là pour aller en thérapie de couple, dans le bâtiment juxtaposé au restaurant (petit truc: juxtaposé, juste-à-côté). Homer prit rapidement goût à cette nourriture et devint obèse à cause de ses hot-dogs! Vraiment, Homer grossit en un temps record! Le serveur nia cependant connaître Homer. À la fin de l’épisode, nous apprenons qu’il s’en remembrait depuis le début…

Un beau matin, Homer vint à son restaurant favorite vit un cadenas avec une inscription. Le ‘Chili-Hot-Dog’ avait été racheté par le Krusty Burger! Bouillonnant de fureur et aidé par des obèses déchaînés, Homer remorqua la remorque et l’emmena le plus loin qu’il put…et lâcha par mégarde ce restaurant mobile! Au grand malheur de tous ces obèses, la remorque termina sa course suspendue à un pont. Homer y était accroché! Mais, avant que cette dernière ne tombe dans l’eau, le serveur sauva Homer.

À la fin de l’épisode, Homer dit au serveur du ‘Chili-Hot-Dog’qu’il gardait un beau souvenir restaurant, car quand ça n, allait pas bien dans sa famille, il venait manger des hot-dogs au chili. Finalement, ça s’appelle manger ses émotions!

CRITIQUE:

Cet épisode devrait figurer sur votre liste ‘à-écouter-quand-je-n’ai-rien-à-faire’. C’est un très bon épisode, je vous le conseille vivement. Homer est mis à l’avant dans cet épisode (notamment dans son enfance, et c’est génial. Aussi, nous comprenons la grosseur d’Homer! Des blagues à profusion, des personnages colorés, voilà ce qui vous attend dans ‘Fatzcarraldo’!

Bien entendu, il y a des points négatifs. Principalement sur les personnages. Je ne sais pas si ce sont mes yeux, mais je voyais un petit manque de fluidité. Rien de trop grave, mais juste assez pour m’agacer. De plus, l’hiver est disparu. La neige n’aura été des nôtres que pendant deux épisodes. Vous savez à quel point j’adore l’hiver et les froids polaires! L’épisode ‘Homer l’hérétique’ en est un bon exemple. En plus de tout cela, figurez-vous que le thème ‘restaurant devenu santé’ n’est pas nouveau. Un peu de changement s’il-vous-plaît?

Somme toutes ces choses, cet épisode reste un petit bijou quand vient le temps d’écouter cette série. Écoutez-le et vous verrez, je ne peux pas le faire à votre place!…

POINTS POSITIFS:

  • Valeurs: des amis peuvent être comme des membres de notre famille
  • La petite histoire d’Homer et de sa grosseur
  • Bonnes blagues et références

POINTS NÉGATIFS:

  • Disparition de la neige
  • Lacune de fluidité des mouvements (à mes yeux)
  • Sauce réchauffée; du déjà vu
  • Déroulement de l’histoire prévisible

 

2,7/5

 

Burns Critique : The Great Phatsby

Bonsoir à tous!

En cette journée du nouveau ‘mini’-évènement nouvel an chinois, je vous propose le très attendu (je crois…) Burns Critique de l’épisode spécial d’une heure intitulé ‘The Great Phatsby’.

AVANT-ÉPISODE:

Une musique vraiment entraînante (douda doubidoubida…!) commence cet épisode d’une heure.

Pas de Bart qui écrit sur le tableau noir!

Pas de gag du canapé (la 1ère fois)

DESCRIPTION: Note-pour cet épisode seulement, chaque paragraphe sera séparé par un espace. Cet espace signifie une pause publicitaire lors de l’écoute du ledit épisode.

L’histoire débute au manoir Burns. Monty est blême comme une feuille beige. Smithers lui donne une transfusion et un livre d’anciennes photos. -Nous embarquons alors dans les souvenirs de Montgomery, lorsqu’il avait 20 ans (ça fait tellement longtemps…!). À cette époque, il était très populaire pour les fêtes, les chansons et les party de danse (!)-. D’un coup, le vieil homme absorbe tout le sang contenu dans les sachets. Chose intéressante: sur les sacs, il est écrit MB, pour Monty Burns. Ce pourrait-il qu’avant de devenir magnat de la pollution, le célèbre riche possédait une compagnie sanguine? Personnellement, je ne m’en rappelle pas…hihihi. Monty déclare alors ostensiblement qu’il va préparer une immense fête dans un quartier très riche, le même que lors de ses vingts ans. Il charge Homer de distribuer les invitations aux habitants de la ville. Certains, dont les Simpson, se rendent à la fête, très bien vêtus. Mais, il faut dire que le party est ennuyeux. Vexés d’avoir perdus de leur temps, les gens quittent. Le soir, je…Monty pleure sur le bord d’un quai. Homer va le rejoindre. Ils aperçoivent alors qu’une grande fête à l’air d’avoir lieu de l’autre côté de la rive. Sur une barque, les deux antagonistes s’y rendent. Là-bas, ils font la rencontre de Jay-G, qui s’avère aimer Monty…

Après un câlin bien senti, Jay-G révèle à Monty pourquoi il l’aime tant. Il sort donc d’un coffre-fort un livre que C.M.B. (moi-même!) a écrit il y a quelques décennies. Jay-G dit qu’il base sa vie sur ce livre et qu’Ô combien aime en faire la lecture. Un peu plus loin dans la ville de riches, Marge et les enfants vont prendre une collationne crème glacée, chez le marchand de glaces. Lisa fait la rencontre d’un garçon (le plus riche) qui aimerait sortir avec elle… Rougeurs prévisibles! Ils se rendent donc sur le bateau du jeune riche. Mais, celui-ci ne cesse de se vanter et de dire qu’il a de l’argent. Lisa s’en va, car elle ne peut supporter ce agaçant personnage. De retour dans la richissime propriété de Jay-G, ledit chanteur propose à Homer et Burns de faire un tour en avion privé. Jay-G propose alors un cadeau au vieux: une carte de crédit! S’amorce alors, après les années folles (1920-1929), les folles dépenses! Bijoux par-ci, 10 millions pour un joueur de basketball… Montgomery commence à perdre la tête!…et son argent.

En ville, Marge et ses enfants se baladent, quand Lisa aperçoit une petite manifestation pour la persécution des chevaux. Et devinez quoi? Le jeune-garçon-possédant-une-énorme-quantité-d’argent est là! Lisa le reconnaît, il a changé, et ce pour le mieux. Mais pour combien de temps? À ma grande surprise, pour 4 secondes et 34/76 centièmes! Lisa s’est retrouvée devant un choix déchirant: 1-ou bien elle aidait les manifestants (le jeune riche y compris) ou 2-elle acceptait la proposition d’un autre jeune, qui était de s’occuper des chevaux et de faire de l’équitation. Oh, Lisa! Se rendant en voiture de luxe à une station-service, monsieur Burns découvre que sont compte est vide! Il est…RUINÉ! Son usine, son avion, tout! Tout part avec les huissiers de l’entreprise de Jay-G. Homer fait remarquer au célèbre méchant qu’une chanson de Jay-G est au sommet des plus écoutées. Nommée ‘Monty Burnt’, cette chanson fut créée pour rire de Monty. Sur une musique de rap et accompagné. de son oie Goose (l’oie fait une imitation de la chèvre qui crie), Jay-G chante les déboires de notre cher et tendre cent-quatre-génaire!

Jay-G et sont entreprise immobilière vendent la maison de Monty. Le nom de la compagnie? Golden Goose. Entre-temps, Marge a ouvert un magasin que je qualifierais d’assez quétaine. Mais bon, tous les goûts sont dans la nature! De retour à Springfield, Homer découvre une usine nucléaire très différente. Gouvernée par Jay-G, l’usine a pris une allure de rap et déjantée; une ambiance de fête. Terminé les ennuis! Maintenant, la danse est de mise! En plus, une toute nouvelle cafétéria apparaît. Homer y trouve son compte rapidement… Jusqu’au cimetière. Voyant la grotte des regrettés Burns, Homer y aperçoit l’être futur à y être enterré (hihihi). Après tout, c’est tout ce qui reste au pauvre homme (c’est le cas de l’écrire!).

Homer et Monty cherchent un plan de revanche contre Jay-G. Accompagnés de Bart, les deux hommes trouvent le bon plan. Avant, il y avait un chanteur qui s’appelait Jay-Z. Il est devenu vendeur de chandelles. Le prenant sous son aile, Monty devient producteur de cet artiste, et puis d’un autre…

Monty regagne son argent en produisant des chansons, et racheta son usine. Marge vendit son commerce et les Simpson regagnèrent Springfield. Mais, il restait une toute petite chose: la vengeance! Un soir donc, Homer et Burns s’infiltrèrent dans la maison de Jay-G pour capturer l’oie… sans succès! L’histoire se termine avec Homer sur le bord d’un quai, bien vêtu. Ce fut le narrateur de cet épisode.

CRITIQUE:

J’ai vraiment aimé cet épisode. Non seulement c’était le 12e de la saison, mais il durait une heure! C’est une première pour la série. Et, c’est un succès. Je croyais regarder le 2e film des Simpson! Tout s’enchaîne bien sur une musique de rap ‘I have no money’. De plus, plusieurs célébrités apparurent, tels que Sarah J. Henson, Jay-G et plusieurs autres.

Marge et son commerce… Quelle histoire! je suis ravi de la voir ravie devant son commerce! C’était très drôle! Je crois que cet épisode est le premier à faire apparaître un hoverboard. J’adore en faire, et cet épisode m’a donné le goût encore plus! J’y vais… hihihi.

Aussi, j’ai bien apprécié voir le vieux riche (moi!) dépenser et s’acheter des choses. Moment cocasse avec Jay-G lors de l’ouverture de la nouvelle usine!

Pour conclure, cet épisode était génial, géant! Mais surtout, il était BurnsTastique (marque déposée signifiant qu’un épisode était presque, ou était parfait)! Il est dans mon top 5!

POINTS POSITIFS:

  • Épisode d’une heure
  • On voit monsieur Burns DÉPENSER!
  • BurnsTastique!
  • Plusieurs célébrités sont dans l’épisode
  • Traduit, il sera incontournable pour tous!
  • Dans mon top 5!
  • Musique entraînante, au début (dadabidia…!)
  • Même maison dans la mini-MAJ de Jay-G que dans l’épisode
  • Voir que les scénariste et Matt Groening se réinventer chaque fois, c’est incroyable!

POINTS NÉGATIFS:

  • Rien, dans cet épisode, n’inspire chez moi la négation

 

5/5

Burns Critique : Pork and Burns

Bonsoir à tous et à toutes!

Le 8 janvier dernier était diffusé le 11e épisode de la saison 28 (en moyenne 22 par saison). Je vous propose d’analyser cet épisode autour d’un Burns Critique.

AVANT-ÉPISODE

Au début, un avion passe devant le téléviseur. Il porte une banderole ayant pour titre: Aurevoir et bon débarras 2016.

Bart n’écrit pas au tableau.

Pour la blague du canapé, Bart demande à Marge si elle peut acheter un jeu du canapé (canapé play-set). Elle dit non, sauf si l’offre est de 3 pour 1$ (0,94 euros).

DESCRIPTION:

Dans une station-service, Marge découvre sur un kiosque un livre portant sur le mode de vie japonais. Dès sa première lecture, elle y adhère fortement, au grand malheur de son époux Homer. Elle va jusqu’à ranger ses chaussettes (bas) de manière japonaise!

C’est alors que Marge décide de ranger toute sa maison avec le style-japonais-trop-beau-et-moderne. Lors d’un repas, Marge demande à Homer de se débarrasser de Spider-Pig, qui joue dans la boue dans la cour des Simpson. Homer, outré, accepte à contre-coeur de trouver un nouveau propriétaire pour Spider-Pig. Après moult recherches, Homer revient avec son cochon, sans espoir pour Marge (!).

La famille Simpson se rend, peu après, à un pique-nique et vente de garage. Lisa donne presque tout ce qu’elle a, saxophone y compris, pour se conformer à la nouvelle politique japonaise de Marge: tout ce qui ne te rend pas heureux, tu dois t’en débarrasser. Bien sûr, le célèbre cochon fait est au rendez-vous! Suite à un malentendu (et de la nourriture!), Spider-Pig se retrouve dans les bras d’un médecin présent à l’évènement.

Burns (moi!) et Smithers sont d’accord pour s’occuper de l’animal. Homer est sérieusement déprimé. Il prend donc une grande décision: retourner chercher Spider-Pig!

Au manoir du vieillard, Monty a beaucoup de plaisir avec le cochon. Puis, on sonne à la porte. C’est Homer. Sur une musique vintage-classique très connue, Spider-Pig et Homer s’enlacent. Quel bonheur!

À l’école, Lisa n’a plus de joie pour sa vie. C’est alors que Bart eut la gentille idée de faire jouer la musique de Lisa à ‘l’intercom’. Les élèves apprécient beaucoup, et Lisa retrouve la joie-et de son saxophone!

À la fin de l’épisode, de la mayonnaise se glisse dans un hamburger. Puis, des fruits font leur apparition dans le sandwich. Une musique de suspense démarre… Homer se réveille en sursaut, c’était un cauchemar.

CRITIQUE:

Quel bel épisode ce fut!

J’ai eu une grande joie à le regarder. Vraiment, je m’en rappellerai longtemps!

Enfin, il est là! Le cochon dénommé Spider-Pig que nous pûmes voir dans ‘Les Simpson-le Film’ a fait une rare apparition! J’ai beaucoup aimé les séquences avec lui. Nous sentions qu’il était attaché à Homer, et c’était mignon.

Le contentement est la principale valeur de cet épisode. Grâce à Marge, tout était mieux disposé dans la maison et les tiroirs. Bien sûr, ce n’est pas Homer qui va conserver ce mode vie! J’ai ri (Jerry-comme Great King Of Evil!) en voyant Marge plier 1000 chaussettes (bas) d’un coup!

Aussi, je dois l’écrire, les décors m’ont époustouflés! Matt Groening et son équipe se renouvellent constamment en proposant chaque fois des épisodes inédits et différents.

C’est ça, la beauté des Simpson.

POINTS POSITIFS:

  • Le retour attendu de Spider-Pig!
  • Marge qui plie 1000 paires de bas…hihihihi
  • Bon choix pour la musique
  • Décors époustouflants
  • Belles valeurs telles la joie et le contentement
  • Pas un épisode pareil à un autre

POINTS NÉGATIFS:

  • Bart n’a pas écrit sur le tableau noir

 

4/5

 

Burns Critique: The Nightmare After Krustmas

Bonne soirée à tous!

Ce soir, je vous présente le Burns Critique du 10e épisode de la 28e saison des Simpson, « The Nightmare After Krustmas ».

AVANT-ÉPISODE:

Le début est identique aux autres, à l’exception du décor et des costumes du temps des fêtes.

Sur le divan, les Simpson sont habillés en villageois d’autrefois. Puis, Burns (moi-même) arrive et ordonne d’envoyer les chiens. Les Simpson déguerpissent aussitôt.

DESCRIPTION:

Tout commence à l’Église de Springfield où quelques personnes assistent à l’un des événements catholiques entourant Noël. Le révérend Lovejoy remarque qu’il y a une baisse considérable de fidèles. Pour faire retrouver aux autres l’envie d’aller à l’Église, Lovejoy entreprend une mission. Il va voir tous ceux qui ne sont pas catholiques et leur demandent de se joindre au catholicisme. Sans succès pour Apu, qui reste attaché à sa statuette. Entre-temps (un croisé!), un festival païen se tient en ville. Les Simpson y participent. un animateur dévoile alors le « Strandbeest », une attraction à propulsion aérienne.

Cependant, le « Strandbeest » devient sauvage en raison de forts vents et écrase Krusty qui patinait avec Sophie, sa fille. À l’Hôpital de Springfield, Krusty essaie d’établir un lien avec sa fille mais découvre que celle-ci est chrétienne, contrairement à Krusty. Sophie veut célébrer Noël. Krusty est mal-à-l’aise. Marge, voyany le malaise, invite les deux compères à venir célébrer la fête tant attendue.

À la maison, Marge offre en cadeau un gnome (celui du jeu) à Maggie. Ce gnome est sensé la surveiller… Mais, pendant la nuit, Maggie fait un effroyable cauchemar avec ce lutin. Le lendemain, elle le découpe en de multiple morceaux, au grand désarroi de ses parents… qui lui ont acheté UNE gnome. Maggie lui réserve l’identique sort. Toujours à la maison des Simpson, Krusty arrive avec une caméra pour filmer Sophie et lui célébrant Noël. Sophie, désappointée, chasse Krusty hors de la maison.

Dans sa campagne pour trouver des fidèles, Lovejoy intercède Krusty, déprimé. Grâce à un contre-temps policier (hilarant, je dois avouer), Krusty accepte de devenir un Chrétien. Le matin de Noël, à l’Église, Krusty chante un cantique de nature catholique. Sophie, voyant que son père n’est plus un Juif, est heureuse. Elle pardonne à son père. Un peu plus tard dans la journée, Krusty veut se baptiser… dans de l’eau glacée! Au moment où il s’approche de Lovejoy, il tombe dans l’eau, car la glace s’est effondrée sous son poids.

Dans l’hallucination due au trop d’eau dans sa tête, Krusty visite son père, le rabbin Krustofsky (en Olaf de la Reine des Neiges!). Ceux-ci parlent de la conversion de Krusty et de sa fille, Sophie. Puis, Krusty est repêché par Lovejoy, qui est acclamé par tous, Grâce à cet exploit, plusieurs vont à l’Église. Mission accomplie!

À la fin, Maggie détruit des gnomes avec une tondeuse (ou un souffleur à neige, ma mémoire fait défaut). Et, Krusty et Sophie sont dans le « Strandbeest » sous une douce neige.

CRITIQUE: 

Quel épisode!

J’ai bien aimé que l’on mette en avant Krusty et le révérend Lovejoy, des personnages parfois plus ou moins oubliés. Aussi, ceux-ci ont collaboré, ont eu une relation amicale, ce qui s’était rarement vu entre ces deux-là.

De plus, la neige a fait son apparition! Enfin, ce que j’étais content! Par contre, je n’ai pas vu de blague du tableau noir. Dommage.

Une fois de plus, de splendides valeurs sont insérées dans cet épisode. La famille, l’amitié, la religion et le pardon. C’est important de pardonner, même nos ennemis ou ceux nous ayant trahis.

Pour conclure, ceux qui aiment Noël seront ravis de se mettre cet épisode sous la dent (si dent il y a…).

POINTS POSITIFS:

  • Rapprochement entre le révérend Lovejoy et Krusty le clown.
  • La neige fait son entrée!
  • Valeurs telles l’amitié, la famille, la religion et le pardon.

CONTRE: 

Pas de tableau noir pour cet épisode.

 

3/5

 

Burns Critique : The Last Traction Hero

Bonne soirée à chacun et à chacune d’entre vous!

Pour être bref, je vous présente aujourd’hui le « Burns Critique » du 4 décembre dernier diffusé sur Fox et Global : »The Last Traction Hero » ou TLTH.

L’AVANT-ÉPISODE:

Pour la savoureuse et généreuse blague du canapé, les Simpson vont s’asseoir, mais un soldat les guette. Il montre son fusil et tir… Pan pan pan panla pa panlalalala palalalalalalala

DESCRIPTION: 

Homer ne trouve pas de place pour se stationner à la centrale. Le seul qui reste, c’est celui réservé de Monty (MOI!). Il s’y stationne… et toute la journée, il se prend pour moi. Il met MES vêtements, touche à MES choses, vous comprenez? Puis, Montgomery Burns apparaît dans son bureau. Burns, choqué, appuie sur le bouton qui ouvre la trappe de son bureau. Homer y tombe et se fracture de nombreux membres. Il ne peut plus bouger les mains. Qui veut le laver?

Au même moment, une bagarre éclate dans l’autobus d’Otto. Lisa filme tout et va porter la vidéo au directeur Skinner. Celui-ci, indigné, nomme Lisa « supervisatrice » de l’autobus scolaire. Elle fait l’ordre dans l’autobus. Elle a même pensé à des places en fonction des notes ou comportements! Mais, son autorité ne dure pas très longtemps. Elle abandonne rapidement.

Entre-temps, Homer apprend que la trappe de monsieur Burns est illégale et entreprend de poursuivre en justice notre cher (j’ai de l’argent…) et adoré monsieur Burns. Mais, sous mon ordre, Smithers dissuade Homer de le faire. Smithers rencontre alors Marge et ils commencent à discuter. Des sentiments amoureux apparaissent…

À la maison, Homer réalise que Marge traîne de plus en plus avec Smithers. Il doit renoncer au procès! C’est donc sur les marches du palais de justice qu’Homer dit « Non » à son avocat. Pour être mieux, Homer tombe dans les marches. Marge veut le rattraper, mais  elle tombe avec lui. Les deux se font écraser par un camion et doivent porter de gros bandages. Ils peuvent se rapprocher…avec Abe qui fait de la soupe chaude!

CRITIQUE:

Cet épisode est l’un de mes préférés à jamais! Je l’ai aimé comme ça ne se peut pas. Wow! Quel travail cet épisode! Scénario impeccable, graphiques incroyables…

Je ne peux passer sous silence que l’épisode a eu beaucoup de succès chez moi, car Monty y était. Il jouait un grand rôle, comme je les aime (j’ai du charisme, je sais!)! J’ai adoré revisiter la trappe de mon bureau. Pendant une minute au moins, nous pouvions voir ce qui se cachait dans la célèbre trappe.

L’amour, l’amitié…de belles valeurs qui ne me touchent pas! Hihi C’est sûr, un coeur artificiel ne fait pas le même effet…

Pour finir, j’aime beaucoup ce que j’appelle les « Croisés ». C’est ma théorie et je vous l’explique. Dans la très grande majorité des épisodes, une histoire rejoint l’autre. Par exemple, dans cet épisode, l’accident de Homer rejoignait, ou croisait le privilège de Lisa dans l’autobus. C’est ma théorie, et Hey! J’ai une idée! Marilyn? Surveille ta boîte d’emails!

POINTS POSITIFS:

  • Scénario impeccable
  • Graphiques incroyables
  • Valeurs telles l’amour et l’amitié véhiculées
  • Les fameux Croisés…
  • Monsieur Burns et sa trappe

POINTS NÉGATIFS:

  • Aucun

 

5/5

Burns Critique : Dad Behavior

Bonsoir à vous chers lecteurs et lectrices!

Ça va? Ah, mais quelle question! Bien sûr que vous allez bien, car votre rubrique favorite est de retour!

Ce soir, nous examinerons ensemble (pas vraiment ensemble) l’épisode diffusé le 20 novembre dernier qui s’intitule « Dad Behavior ».

L’AVANT-ÉPISODE:

Bart écrit sur le tableau « I will watch all 600 épisodes without sleeping », ce qui nous fait prendre conscience que la série a bel et bien dépassée les 600 épisodes! De plus, c’est un gentil clin d’oeil au marathon de tous les épisodes des Simpson présentement en ondes sur la chaîne FXX.

Sur le divan, Bart contrôle ce si vieux sofa à l’aide d’une télécommande.

DESCRIPTION: 

L’épisode commence. Homer est assis confortablement sur son divan. Il écoutait la télévision, lorsque Marge apparut et se plaignit de ne jamais avoir de meubles bien construits. Elle réussit à convaincre Homer de travailler. Il trouve sur sa tablette, avec l’aide de Barney, une application nommée « Chore Monkey ». Elle aide les gens à faire leurs tâches. Homer devient rapidement accros à l’application. Il peut tout faire!

Bart , étant convaincu des avantages de l’application, veut que son père soit remplacé par l’application. Homer engagée donc Matt Leinart  (le monsieur virtuel de l’application) pour jouer au football avec lui. Wow! Homer réalise que son rôle de parent a été remplacé par le « Chore Monkey », car c’est l’application qui gère les activités de son fils (!). Pour se rattraper, il essaie d’embaucher un jeune pour jouer au football avec Bart, sans succès. Se sentant déprimé (encore?!), notre gros obèse jouflu se rend à la maison de retraite pour voir son père, avant de quitter la ville (il ne se sent plus utile). Celui-ci (Abe) a une grande nouvelle à lui annoncer… il va être de nouveau père! La raison est fort simple. la maison de retraite possède maintenant Internet. Les vieux ont donc commencé à fréquenter virtuellement des personnes… Puis la petite amie du vieil homme arrive et convainc Homer de ne pas quitter la ville.

Peu après, Homer commence à passer la plupart de son temps avec Milhouse. Bart voit ces deux individus et trouve que « Chore Monkey » devient lassant. Il souhaite faire des activités avec Homer, mais maintenant, il ne veut être qu’avec Milhouse, et pour cette raison, Bart tente de rester avec Kirk (le père de Milhouse) pendant un certain temps. Nous apprendrons par la suite qu’Homer ne veut pas être avec Bart, car celui-ci ne le respecte pas en tant que bon père.

Abe va chez sa petite amie pour vivre avec elle, mais suite à une échographie, le bébé qu’elle porte ne vient pas de lui, mais de Jasper.Grand-père Simpson est très heureux de la nouvelle…(vieux schnock!). En visite au « Itchy & Scratchy Land », Homer et Milhouse rencontrent Kirk et Bart. Bart ne parvient pas à appeler Homer « papa » ce qui provoque une  guerre de karts (on se fonce dedans!). Kirk abandonne facilement et appuie véhémentement sur les freins, ce qui éjecte Bart du véhicule. Il atterrit sur un panneau d’arrêt. Homer s’arrête pour aider Bart où il finit (enfin!) par l’appeler papa.

Tout cela se conclu avec « Chore Monkey » qui essaie de convaincre Maggie de prendre la sucette. Homer, Abe et Bart regardent un match de football ensemble, devant la télévision.

CRITIQUE: 

Wow! Quel épisode marquant! J’ai a-d-o-r-é chaque minute, chaque seconde de cet épisode. C’est vraiment beau et touchant (pas tant que ça…) de voir une famille et des amis se pardonner. Cela nous apprend à pardonner et inculque de grandes valeurs dans nos coeurs meurtris.J’ai beaucoup aimé le scénario de l’épisode. Tout s’enchaînait à merveille. Apprendre qu’Abe allait avoir un nouvel enfant m’a surpris! Je n’en attendais pas moins de ce cher Abe Simpson… Par contre, je suis déçu que ce ne soit pas réellement le sien… Un épisode à voir et à revoir jusqu’aux aurevoirs!

POINTS POSITIFS:

  • Belles valeurs sur la famille et l’amitié
  • Abe va être de nouveau un père!…
  • Scénario bien imaginé
  • Encore une fois, les feuilles d’Automne

POINTS NÉGATIFS:

  • … non, l’enfant ne vient pas de lui

 

4,5/5

 

Burns Critique : Havana Wild Weekend

Bonsoir à chacun et à chacune d’entre vous!

Ce soir, je vous propose un Burns Critique Express sur l’épisode diffusé le 13 novembre dernier, « Havana Wild Weekend ».

L’AVANT-ÉPISODE: 

Bart écrit sur le tableau noir: « Being right sucks », ce qui signifie environ qu’être bon, ou correct n’est pas super… en tout cas, c’est Bart qui l’a écrit!

DESCRIPTION:

Alors que les Simpson regardaient la télévision, Homer aperçoit une tache jaune sur le tapis… PIPI!  Il blâme immédiatement Petit Papa Noël (le chien), mais c’en est tout autre! Abe Simpson avoue ostensiblement que cette tache vient de lui. Les Simpson se rendent compte que la santé de leur grand-père a été sous-estimée, ils l’emmènent donc à la maison de retraite pour trouver des soins. Sans succès.Ils prennent donc un rendez-vous à l’hôpital, mais (comme on le sait tous, le système de santé est très embourbé ces temps-ci!) celui-ci est dans 23 ans.

Un vétéran de la guerre voit Abe à l’hôpital. Il lui dit que les meilleurs soins de santé sont procurés à Cuba. Mais, le docteur n’a pas une très grande expertise. Alors, heuuuuu! Abe perdit tout espoir, au point d’embrasser Maggie en signe d’adieu. Mais, en marchant dans la rue (toujours déprimé) de Cuba, il aperçoit une magnifique et très vieille voiture (celle de la mini-MAJ). Le propriétaire de celle-ci offre au senior Simpson un tour de voiture qui fait sentir beaucoup plus jeune l’auteur de la fameuse tache jaune.

Dans un bar, Abe rencontre une serveuse avec qui il tombe éperdument amoureux, et c’est réciproque. Il rencontre aussi un ami de l’armée, qui l’emmène voir un avion qu’il a détourné. Celui-ci veut rejoindre grand-père Simpson pour faire une fête à l’intérieur de l’avion. Quand Abe retourne à l’hôtel de Cuba, il explique à Homer (qui est du voyage) qu’il veut à tout prix rester à Cuba…

Abe part donc au party dans le vieil avion, mais Homer réussit à le suivre avec l’aide de l’ambassade des États-Unis. La serveuse du bar qui était de la fête séduit l’homme de sa vie en nouveau et l’amène dans le poste de pilotage de l’avion. À cet endroit, elle révèle qu’elle est un agent secret travaillant pour la CIA dans le but de ramener les fugitifs.

De retour chez eux, Homer et Abe se réconcilient et prévoient d’aller à un terrain de golf avec Bart pour effrayer les joueurs de golf.

CRITIQUE: 

Cet épisode rejoint la collection « guerre » de la série. C’est vrai, plusieurs épisodes concernant Abe Simpson portent sur la guerre. On le sait qu’il a combattu dans l’armée, alors pourquoi en faire tout un plat? Il y a tellement de sujets passionnants et intéressants… moi!

Sinon, ce rendez-vous du dimanche était à la hauteur. Il a su être le roi de la soirée!

Aussi, l’image est vraiment belle. La netteté m’impressionne à chaque fois! De même, les personnages sont toujours aussi drôles (Homer essaie son bracelet, mais il ne rentre pas… à savoir qu’il a grossi du poignet!)

J’ai également aimé le thème vacances en plein froid. Ici, on gèle, ça fait donc de la chaleur voir un épisode qui se déroule à Cuba!

Ah, les Simpson…

POINTS POSITIFS:

  • Thème des vacances
  • Image superbe
  • Humour des personnages
  • Couleurs automnales à Springfield

POINTS NÉGATIFS:

  • Sujet centré sur la guerre avec Abe, diversifiez-vous!

 

3,8/5

 

Pour conclure, voici un tableau représentant les articles de la semaine que j’écrirai:

 

Semaine du 28 novembre au 4 décembre Tout s’embellit avec Monty ! Burns Critique Je prends ou je zappe ?
LUNDI X
MARDI
MERCREDI X
JEUDI
VENDREDI X X
SAMEDI X
DIMANCHE X

Burns Critique : There Will be Buds

Bonjour à tous!

Un peu en retard, je vous présente aujourd’hui le Burns Critique de l’épisode diffusé dimanche dernier, le 6 novembre 2016, « There Will be Buds ». Plus tard dans la semaine suivra l’épisode de ce dimanche (13 novembre).

L’AVANT-ÉPISODE:

Pas de générique d’ouverture.

Pas de tableau noir.

Pas de blague du divan/canapé.

DESCRIPTION:

Tout commence au début du mois de Septembre. La saison « pee-wee » de football débute. Les jeunes sont très excités! Pendant le match d’ouverture, il y avait de la fumée partout. Les enfants ne se voyaient pas. Ils se donnaient des coups et laissa alors la violence chez eux…

Fatiguée et épuisée de la violence incessante des jeunes, la ville de Springfield devait, et vite, trouver un sport qui ne favoriserait pas les batailles. Naît alors l’équipe de crosse de Springfield! Kirk, aidé par Homer, sont les représentants adultes de ce club. Kirk est le coach et Homer le distributeur d’oranges (!). Kirk fut choisi, car il-dans son jeune temps-était un joueur professionnel de crosse. Il s’était vu offrir de grandes opportunités. Mais, il se cassa le doigt…

L’équipe de Springfield gagne à chaque fois. Elle est championne!, et ce, grâce à Kirk le coach! Kirk se rapproche beaucoup d’Homer, en amitié. Trop même. Ils font des tonnes d’activités, vont jouer à des jeux, et cetera. Homer est désespéré…  Puis, une chicane éclate entre Homer et Kirk, le jour du championnat. L’équipe-formée entre autres de Lisa, Bart, Milhouse et Nelson- n’attend plus que l’arrivée du coach Kirk. mais, celui-ci demeure introuvable.

Homer part à sa recherche et le trouve dans un bar. Il s’excuse pour la dispute et le convint de retourner dans l’équipe, ce qu’il fait! L’équipe gagna un autre match. aux célébrations, Homer et Kirk se tapèrent dans la main… et se brisèrent le doigt!

CRITIQUE:

Cet épisode est superbe. De belles valeurs, telles que l’amitié et l’esprit d’équipe sont véhiculées. L’amitié mélancolique d’Homer et Kirk est vraisemblable, cette situation pourrait nous arriver un jour ou l’autre!

De plus, un personnage peu connu des gens fut mis en avant-plan, il s’agit de Kirk. Kirk est le père de Milhouse. Nous le voyions surtout dire des bêtises et être colas. Pas de cet épisode!

Ce que je n’ai pas aimé, c’est le thème du sport. Je hais le sport, encore plus le regarder. Mais bon, risques du métier…

POINTS POSITIFS:

  • Belles valeurs: amitié, l’entraide et l’esprit d’équipe
  • Kirk est le personnage principal de cet épisode
  • Les feuilles rouges des arbres

POINTS NÉGATIFS:

  • Le thème du sport; la crosse

 

3,7/5

Burns Critique : Trust but Clarify

Bonjour à tous! J’espère que vous vous portez bien (ou mal, je m’en poisson…)!

Aujourd’hui, je vous présenterai un épisode que j’ai beaucoup aimé et qui s’intitule ‘Trust but Clarify’.  Cet épisode est le 601e de la série, et le 598e après le troisième épisode de la première saison, « L’Odyssée d’Homer » (Québec) ou « Un Atome de bon sens » (France).

L’AVANT-ÉPISODE:

Dans le ciel Springfieldien, Bart se promène avec Lisa sur le dos. Ils sont déguisés en super-héros. À noter que les costumes sont identiques à ceux aperçus lors de la Partie II de l’événement Super-Héros.

Bart écrit sur le tableau noir: ‘The first épisode of the second 600’, ce qui signifie que nous entrons officiellement dans les 600 épisodes et plus!

Pour la célèbre blague du divan (sofa, canapé), Homer se fait projeter avec sa famille dans un musée d’art cubique et abstrait. Peu à peu, Homer voit des objets prenant différentes formes. Visuellement beau!

DESCRIPTION:

Abe (Grand-Père Simpson) a un rendez-vous avec d’autres vétérans de la guerre dans un bar. Puis, à la télévision, commence le « Late Late Late Night avec Jimmy Jimmy » et Kent Brockman, en tant qu’invité. Lors de l’interview, Kent commence à raconter des histoires de guerre. Par exemple, il a raconté le jour où il s’est écrasé à bord d’un hélicoptère. Un vétéran présent au bar a affirmé que cette histoire était fausse, poussant Kent de s’excuser pour ce mensonge… et tous les autres qu’il a raconté. Peu après, Arnie Pye le remplaça à titre de chef d’antenne du Canal 6.

Pendant ce temps, Krusty le Clown présente « les-Krusty-bonbons ». Cependant, Lisa découvre que ces bonbons sont extrêmement additifs et qu’ils laissent une sensation de picotement. Avec l’aide de Bart, elle réussit à s’infiltrer dans une usine de Krusty produisant des bonbons. Les deux Simpson réussissent à voler un échantillon et le présentent à professeur Frink. Grâce à quelques analyses, ils découvrent que les bonbons contiennent du formaldéhyde, aussi connu sous le nom de formol. Pour instruction, le formol est utilisé pour conserver des êtres morts. Ce produit aussi appelé méthanal réduit presque entièrement la dégradation des tissus et corps. Beurk (pas la ville, l’onomatopée)!

Kent est déprimé. Songeant au suicide, il est ‘sauvé’ par Lisa. Celle-ci lui propose de mettre au grand jour l’histoire des bonbons de Krusty. Il refuse, mais face à quelques personnes pour une réunion du Canal 6, il se voit obligé de présenter la découverte de Lisa. Devant la réussite et la vérité de ses propos, les « dirigeants » du Canal 6 l’engagent à nouveau comme chef d’antenne. C’en est fini des bonbons pas si drôles de Krusty!

Tout est bien qui finit mal! Homer découvre qu’en portant de beaux habits, l’un de ses collègues est très bien rémunéré en argent. Il décide de s’acheter un complet (habit, cravate, et cetera). Le lendemain, il se présente à mon bureau et demande une promotion salariale. Ce que je refuse, bien entendu. Homer va noyer son chagrin dans le bar le plus laid en ville, chez Moe.

CRITIQUE:

Pour être bref et concis, j’ai beaucoup aimé cet épisode. Les personnages CULTES de la série CULTE figurait dans l’épisode avec une énergie enivrante! Magnifique!

Le scénario est des plus réussis! Il est ficelé à la manière d’un film d’Hollywood. Les scènes s’enchaînaient sans qu’il y ait de quiproquo.

Par contre, je trouve dommage que ce soit Arnie Pye qui soit devenu présentateur des nouvelles pour quelques jours. La série aurait pu donner naissance à un nouveau personnage pour l’occasion et nous le proposer sur nos tablettes et iAïe aïe aïe!

Visuellement, je lève mon chapeau (même si je n’en ai pas présentement). Les images, décors et couleurs étaient très vives! De plus, j’ai encore une fois apprécié les feuilles des arbres. L’automne est arrivé et l’hiver approche! J’ai hâte de me cacher au chaud avec une tasse de chocolat chaud!

Un bon épisode à regarder par temps plus frais!

POINTS POSITIFS: 

  • Visuellement beau (arbres, décors, et caetera)
  • 601e épisode, quand même!
  • Scénario bien ficelé
  • Épisode bonbon (sans jeu de mot!) pour les yeux, le nez, la bouche et l’esprit

POINTS NÉGATIFS:

  • J’aurais aimé qu’un nouveau personnage fasse son apparition dans la série

3,5/5

Burns Critique: The Town

 

thetownposter

Bon lundi après-midi à tous!

Ici Monty pour la troisième édition de Burns Critique!

Hier avait lieu le 599e épisode de la série télévisée intitulé ‘The Town’. Combien parmi vous, les lecteurs, étaient au rendez-vous? Moi j’y étais et c’est la raison de cet article! Commençons!

L’AVANT-ÉPISODE:

Aucun tableau noir, aucun gag du canapé et aucune ouverture.

DESCRIPTION: 

Homer est un grand partisan du club de football ‘Atoms de Springfield’. Le club de Boston semble est le pire selon lui. Il méprise tous les fidèles de ce club!

Telle n’est pas sa surprise de voir Bart avec une casquette de l’équipe de Boston! Il fait tout pour que son fils Bart cesse d’adorer ce club de football. Sans succès.

Il décide donc d’amener la famille à Boston pour montrer à Bart à quel point la ville n’est pas la meilleure. Mais, quand Homer découvre un salon de quilles, il ADORE Boston! Il réussit de nombreuse fois à marquer de point et fait preuve de joie envers Boston!

La famille déménage donc  dans un appartement de la ville. Homer s’est trouvé un nouvel emploi, à Boston, dans une usine de bonbons et friandises. Lisa est ravie de l’école de Boston. Seul Bart est déçu. Il aime moins Boston. Il trouve que cette ville est trop intellectuelle pour lui… Il veut revenir à Springfield!

Bart prend sur le fait sa famille sur un défilé en l’honneur des Américains de Boston pour un jeu qu’ils ont gagné en trichant. Homer essaie de se maîtriser, mais il se met en colère lorsqu’on lui demande de déchirer en deux sa casquette de l’équipe Boston et de crier qu’ils ne sont que des tricheurs.

Les Simpson vont ensuite revenir à Springfield, où Marge devient folle pour la raison qui suit: Homer a gâché à toute la famille l’occasion de s’installer à Boston. Bart porte maintenant une casquette des ‘Atoms de Springfield’ et Lisa rêve et hallucine à Boston…

CRITIQUE:

Je n’ai pas aimé cet épisode. Premièrement, je déteste le sport. Essayez d’aimer une émission qui traite d’un sujet que vous n’aimez pas! C’est comme la Voix, tu aimes ou tu n’aimes pas.

Aussi, je trouve que cet épisode n’était pas comme les autres. Il manquait quelque chose, de l’éclat et une pincée de nouveauté. Je m’explique! J’ai trouvé l’émission singulière, elle n’avait pas l’air d’appartenir à la-plus-grande-série-télévisée-qui-existe-encore-en-2016. La série doit retrouver l’univers des blagues, ou elle s’en va tout droit sa perte.

Néanmoins, j’ai beaucoup aimé le fait que les arbres de Springfield et Boston soient oranges et aux couleurs de l’automne. Cela m’a fait penser à l’événement en cours, mais aussi que l’hiver approche! J’adore l’hiver!

C’est donc un épisode fade et coloré à la fois qui nous a été servi hier soir. Hâte à la suite!

POINTS POSITIFS:

  • Allure de l’automne
  • Le dernier épisode regroupé dans la centaine 500
  • L’hiver approche!…

POINTS NÉGATIFS:

  • Monde du sport trop présent
  • Pas beaucoup de blagues
  • Fade
  • Pincement; nous quittons la barre des 500 épisodes…

 

2/5