Un peu d’histoire : la marche des Fiertés

Coucou mes petits chatons ❤

Aujourd’hui, Maman Chat met sa casquette d’historienne pour vous expliquer pourquoi nous avons eu une maj Marche des Fiertés dans Springfield.

En préambule, je vous annonce que j’essaye de faire un article court qui vous donnera les bases de l’histoire de la Marche des Fiertés. L’histoire des luttes LGBTQ+ est très longue, et je vous invite après la lecture de l’article à faire quelques recherches pour approfondir le sujet.

Avant de commencer sur l’histoire des marches des Fiertés, je vais poser le contexte. Pendant très longtemps, la société a rejeté l’homosexualité, c’était jugé obscène, contre nature, les personnes homosexuelles devaient se cacher, car elles risquaient gros si on découvrait leur homosexualité, c’était dangereux pour elles, elles risquaient des lynchages, la prison, l’internement en hôpital psychiatrique, les gens de même sexe n’avaient tout simplement pas le droit de s’aimer. Comme l’amour est plus fort que tout, les gens s’aimaient en cachette, prétendaient être de simples colocataires ou vivre avec un « cousin éloigné » (à ce sujet, je vous conseille de regarder le documentaire Netflix « A secret love », qui raconte le témoignage de deux femmes lesbiennes qui s’aiment depuis 1947. Elles y racontent leur histoire, et comment elles ont du cacher leur amour). Les clubs, les bars homosexuels étaient tous clandestins, et dans une société aussi rigide, les descentes de police étaient monnaie courante, et ça se passait vraiment mal.

C’est ainsi que le 28 juin 1969, la police fait irruption au Stonewall Ill, à New York, un établissement réputé pour accueillir la population homosexuelle. Ce sera le début d’une série d’émeutes. Ce soir là, la police s’en prend violemment à Stormé DeLarverie, une Drag-King lesbienne, qui riposte en donnant le premier coup de poing à un policier. S’ensuit un jet de bouteille de la part de Sylvia Rivera, une femme transgenre. Les policiers ne s’attendant pas à une riposte battent en retraite dans le bar, tandis que la foule continue ses attaques contre la police. Marsha P. Johnson, une Drag-Queen noire, jettera des briques sur les voitures de police, tandis qu’une foule de 2000 personnes se forme, transformant la scène en véritable émeute, émeute qui durera deux jours, jusqu’au 28 juin, bien que des scènes de révolte eurent lieu pendant encore quelques jours.

Stormé DeLarverie

Sylvia Rivera

MarshaP. Johnson

L’année suivante, le 28 juin 1970, une première marche est organisée, à la mémoire des évènements de Stonewall. Parallélement, d’autres marches ont lieu à San Francisco et à Los Angeles

Le mouvement des Marches des Fiertés, que l’on appelait Gay Pride à l’époque était lancé.

Si ces marches peuvent vous sembler festives, car vous voyez des personnes danser au son de la musique des chars, il ne faut pas oublier que c’est avant tout une démarche militante : faire évoluer les droits des personnes homosexuelles et transgenres. Dans le contexte de l’époque, l’homosexualité était criminalisée, les marches, ainsi que le militantisme des associations LGBTQ+ ont permis des avancées. Par exemple, il aura fallu attendre le 17 mai 1990 pour que l’homosexualité ne soit plus considérée comme une maladie mentale. , et il aura fallu beaucoup de travail de militantisme pour que les couples homosexuels puissent obtenir le droit de se marier, et ce droit n’a été obtenu qu’en 2013 en France, donc vous voyez à quel point le conbat est rude.

Chaque année, en juin, des Marches des Fiertés sont organisées un peu partout dans le monde, car les inégalités, la discrimination, sont toujours de mise. En 2020, en France, des couples se font encore tabasser parce qu’ils sont homosexuels, et les chiffres des violences homophobes et transphobes ont augmenté ces dernières années (+66% en 2018). Dans certains pays, les personnes homosexuelles peuvent être internées dans des camps de conversion, dans certains pays, être homosexuel peut vous conduire en prison, tandis que dans d’autres pays, être homosexuel vous conduira à la pendaison ou à la mort par lapidation. C’est pour cela que les Marches des Fiertés existent, elles sont avant tout militantes et revendicatives, pour la liberté de s’aimer, pour avoir des droits équitables, contre la discrimination, les luttes sont loin d’être finies, il y a encore beaucoup de choses à faire, alors que vous soyez LGBTQ+ ou allié, marchez, marchez fièrement, soutenez les droits, soutenez l’égalité, car la plus belle des choses au monde reste l’amour. Pour finir sur une note positive, le 26 mai dernier le Costa Rica a légalisé le mariage homosexuel, devenant ainsi le premier pays d’Amérique Centrale à l’autoriser.

Voilà, j’espère que cet article vous aidera à comprendre le sens de la dernière maj que nous avons eu dans nos jeux.

Nous à Simpson entre Amis, nous célébrons le mois des Fiertés, et c’est pourquoi j’affiche fièrement ce drapeau sur notre blog

Pride :

Bonne journée à tous ❤
gros bisous de votre maman chat ❤ xoxox
https://www.facebook.com/groups/simpsonentreamislejeu/

6 réponses à “Un peu d’histoire : la marche des Fiertés

  1. Merci Marilyn pour ce super article instructif et engagé !

    Aimé par 2 personnes

  2. Merci beaucoup pour cet article et cette tolérance et bienveillance dont tu fais preuve. Cela fait vraiment plaisir à lire 🙂

    Aimé par 2 personnes

  3. Et bien moi je dis oui !oui !oui ! les 4 ! à la suite !
    travail de passionnée ça se sent !
    merci pour ces informations miss Nomi ^^

    gros bisous de ton zaP…

    🙂

    P.S : Soyez fier ! les LGBT ! Aimez-vous ! et dites « Merde » aux autres…
    😉

    Aimé par 1 personne

  4. Cette Maj était au top il fallait la faire

    J'aime

  5. Bonjour Marylin,
    Merci pour ce bel article historique.
    Mais à quand, nous n’en aurons plus besoin…….? 😲
    Et que tous les être humains seront vraiment égaux?
    Douce utopie………..!
    Biz et schurlp rapeux à toutes et tous. 😽 👅.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s