Burns Critique : The Cad and the Hat

Bon samedi après-midi à tous! Comment allez-vous? Ah, mais quelle question…bien sûr que vous allez bien, car c’est le moment de votre rubrique préférée (hihi) ‘Burns Critique’!

Aujourd’hui, nous examinerons ensemble l’épisode ‘The Cad and the Hat’ (jeu de mot et référence au film le chat dans le chapeau! Allons-y!

FICHE TECHNIQUE: 

  • The Cad and The Hat
  • Saison 28
  • Épisode 14 (611e de la série)
  • Écrit par Ron Zimmerman et dirigé par Steven Dean Moore
  • 1ère diffusion le 19 février 2017 (VO)-2.44 millions de téléspectateurs
  • Code de production: WABF08

AVANT-ÉPISODE:

  • Introduction: Deux montgolfières, l’une portant l’inscription ‘Votez Washington’ et l’autre ‘Votez Lincoln’, se foncent dedans et explosent.
  • Tableau noir: Pas de tableau noir.
  • Blague du canapé: Façon 3D, Homer part à la recherche, à travers différentes émissions télévisuelles connues, du désormais célèbre cadre dans le salon (celui avec le voilier).

DESCRIPTION:

Cet épisode débute sur la plage ultra-polluée de Springfield. Le Maire Quimby est l’animateur de l’ouverture de la zone en sécurité de ladite plage. À un kiosque, Bart achète un tatouage Bad to the bone’ et Lisa un petit chapeau de plage qu’elle baptise ‘Sunny’. Lisa fait rapidement des jaloux et elle compte maintenant de nombreux admirateurs.

Face à l’échec cuisant (il cherchait la popularité) de son tatouage, Bart décide de se venger. Le soir venu, alors que Lisa est dans un profond sommeil, Bart jette par-dessus bord la voiture ‘Sunny’ dans un endroit pitoyable, la casse mécanique… Lorsque Lisa se réveille et apprend l’emplacement de son cher chapeau, elle est inconsolable. C’est à ce moment que Bart reçoit les visites ponctuées de ‘monstre de la culpabilité’. Ce monstre rappelle les erreurs du garçon de dix ans par un moyen atypique: plus Bart ment, plus le monstre grossit.

Vient un moment où Bart  ne peut plus supporter la culpabilité qui ne cesse de grandir… ou plutôt de grossir! Il déclare alors la vérité à sa soeur Lisa, mais celle-ci refuse de l’écouter. Elle soutient l’idée que c’est une blessure incurable. Après un certain temps, Bart retourne à la casse mécanique. Il découvre que ‘Sunny’ fait partie intégrante d’un camion… écrasé en cube! Il présente donc ses excuses ainsi que le chapeau. Lisa conclue sèchement ce ‘dialogue’ en disant que Bart devrait désormais se concentrer sur Maggie plutôt qu’elle. Puis, prise d’une vision émotionnelle, elle éclate en sanglot et pardonne son frère.

Pendant ces pardons familiaux, Homer découvre qu’il est doué pour les échecs. Il gagne parties après parties! Il se demande donc comment il a bien pu arrêter ce passe-temps…Il trouva la réponse en Abe Simpson: Dans son enfance, Homer avait l’habitude de jouer aux échecs avec son père, Abe. Vint le jour où Homer battit son père… Celui-ci (Abraham) refusa catégoriquement de rejouer aux échecs avec Homer.

Un peu plus tard, avec l’aide du professionnel des échecs Magnus (qui s’avère être le cousin éloigné de Carl), Homer rejoua avec son père. Question de boucler la boucle et la chicane, Homer laissa gagner son vieux père. Que d’émotions!

CRITIQUE:

Ahhh… Ce combo familial m’a tant plu!

J’ai beaucoup aimé les deux histoires qui s’entrechoquaient. Elles étaient toutes deux reliées à la famille. J’ai sourit au succès de l’épisode pour deux raisons:

Premièrement, Lisa pardonna enfin son frère! Cette petite histoire nous fait voir que l’union frère-soeur est plus forte que de simples biens matériels. Aussi, que le pardon est à la portée de tous!

Deuxièmement, comment ne pas être ému devant l’affection d’un père envers son fils? Surtout lorsque qu’une chicane vieille de plusieurs décennies vient de se conclure!

J’affectionne également cet épisode pour le scénario! Deux petites histoires s’entre-mêlaient, et c’était beau à regarder.

Ce que j’aime moins de l’épisode, c’est le fait que Monty (moi-même très cher!) n’y figure pas. J’adore voir quel genre de manigances je concocte! De plus, mais où est donc passé la neige? D’un épisode à l’autre, elle disparaît! Curieux…

Somme toute, un épisode qui réchauffe le coeur et qui nous apprend que la famille est très importante!

POINTS POSITIFS:

  • Valeurs telles le pardon et la famille
  • Lisa qui pardonne son frère!
  • Scénario incroyable!
  • Blague du canapé plus que mémorable! À voir absolument!
  • Du bout de ses 611 épisodes, la série ne semble pas s’essouffler!

POINTS NÉGATIFS:

  • Monty, où es-tu? (À Québec, hihihihi)
  • Neige qui disparaît tout-à-coup!
  • Pas de blague sur le tableau noir.

 

4/5

Publicités

7 réponses à “Burns Critique : The Cad and the Hat

  1. ça bosse dur au Québec

    Aimé par 1 personne

  2. avec les températures froides qui durcissent ça m’étonnerait

    Aimé par 1 personne

  3. Merci mon cher Monty
    Bisou glacé 😘

    Aimé par 2 people

  4. J’ai une explication pour la neige. L’ordre de diffusion des épisodes ne sont pas exactement l’ordre de création et donc de chronologie.
    Malheureusement cela fait quelques incohérences de ce genre. Et dans beacoup de série, ce genre de chose se fait

    Aimé par 1 personne

  5. Merci Monty, reste bien au chaud dans ton canapé !!! 😉

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s